Le Projet du transport des cendres du scientifique Nikola Tesla vivement contesté en Serbie

La décision gouvernementale de transférer les cendres de Nikola Tesla de son musée à Belgrade à l’église Saint-Sava a provoqué une série des protestations dans sa patrie serbe. Mais qui était ce génie dont la plupart des lecteurs n’a jamais entendu parler ?

Portrait de Nikola Tesla par Napoléon Sarony, 1893

Portrait de Nikola Tesla par Napoléon Sarony, 1893

Le projet de transfert des cendres du célèbre inventeur Nikola Tesla du musée portant son nom à l’église Saint-Sava porte la marque de l’influence de l’Église orthodoxe serbe. Il serait le résultat d’un accord entre le Patriarche Irinej, à la tête de l’Eglise, et les autorités gouvernementales. Les auteurs du projet affirment qu’ils souhaitent transférer les cendres de Tesla dans la plus grande église orthodoxe des Balkans, pour lui rendre hommage. Le scientifique pourrait ainsi rejoindre les autres héros de la nation serbe qui reposent dans ce panthéon, comme le prince Lazare qui a mené la lutte contre les envahisseurs ottomans.

Un génie extraordinaire et son héritage

Nikola Tesla est né le 10 juillet 1856 à Smiljan, un village qui se trouvait à l‘époque dans l’Empire d’Autriche et qui fait aujourd’hui partie de la Croatie. Son père était un prêtre orthodoxe serbe.  Jeune, Tesla commence ses études à l’école polytechnique de Graz, en Autriche, mais ne les mène pas à terme. En 1882, il est recruté à Paris par la société Continental Edison et réalise la construction du  premier moteur à induction à courant alternatif. Préférant partir aux États-Unis, il travaille comme ingénieur chez Edison mais les deux hommes deviennent rapidement ennemis en raison de leurs différences de conceptions technologiques : Thomas Edison est un ardent défenseur du courant continu, tandis que Nikola Tesla promeut la technologie qui utilise le courant alternatif. Nikola Tesla a déposé plus que 300 brevets à nom, et ses travaux sont considérés comme pionniers dans le domaine de l’électricité. En dehors de ses extraordinaires capacités scientifique, Tesla était également un linguiste accompli. Il parlait 8 langues : le serbe, l’anglais, le français, l’allemand, le tchèque, le hongrois, l’italien et le latin . Mais malgré ses nombreux talents, il meurt seul et dans la pauvreté, dans une chambre d’hôtel à New York en 1943. Il avait 86 ans. Après une série de batailles juridiques, son neveu Sava Kosanovic obtient la permission de déplacer son urne funéraire à Belgrade en 1957. Un musée y est crée en son honneur.

Nikola Tesla, le génie oublié

Contestation du déplacement des cendres par le public

La nouvelle du déplacement des cendres de Tesla de son musée a immédiatement mobilisé le public, qui conteste cette décision. Une page « Ostavite Teslu na miru » (« Laissez Tesla en paix ») a été crée sur Facebook afin de mobiliser les citoyens et les admirateurs de l’inventeur contre le projet. Des centaines des manifestants ont défilé dans les rues de Belgrade pour exprimer leur mécontentement. Nombreux parmi eux affirment que le gouvernement du SNS, actuellement au pouvoir, a accepté ce déplacement voulu par le patriarche Irinej afin de gagner le soutien des orthodoxes lors des élections législatives anticipées serbes où ce parti a obtenu plus de 48 % des voix.

Radek JÁN

Publicités