Fin de cavale pour le « baron de la drogue » des Balkans

Mardi 18 mars les médias serbes ont annoncé l’arrestation de Darko Saric, chef de gang recherché depuis 2009. La Serbie avance ainsi dans la lutte contre les réseaux mafieux et obtient, en plus, les félicitations de Bruxelles.

La fin d’une course poursuite

Darko Saric ne deviendra pas une légende de la mafia. Il n’a pas échappé aux mailles du filet qui s’est refermé sur lui depuis le démantèlement d’un vaste réseau de trafic de drogue dont il est présumé responsable. Fin 2009, 4,6 tonnes de cocaïne avaient été saisies en Uruguay. Cette prise spectaculaire avait permis de démasquer un vaste réseau basé en Serbie et au Monténégro, qui faisait transiter la drogue en Amérique du sud et en Europe. Soupçonné de s’être réfugié en Afrique du sud, Darko Saric avait pris la fuite depuis 2010. C’est finalement en Amérique latine qu’il a été repéré. D’après le ministre de la justice serbe Nikola Selakovic, se sachant surveillé de près, Saric aurait choisi de se rendre aux autorités serbes. Il a d’abord été transféré au Monténégro avant d’être extradéen Serbie.

Une avancée de la Serbie dans la lutte contre le crime organisé

Le gang des frères Saric est l’unedes organisations du crime organisé les plus importantes en Europe. Il est actif dans le domaine de la drogue, mais aussi dans la prostitution et le blanchiment d’argent. C’est donc un véritable pas en avant pour la Serbie, d’autant que cette arrestation pourrait permettre ausside faire tomber les têtes d’un réseau criminel dispersé sur le continent européen. « C’est une bonne nouvelle pour les citoyens de Serbie, mais aussi pour la région et pour l’Europe » s’est félicité le nouvel homme fort de la politique serbe, Aleksandar Vucic.

La Commission européenne a salué le succès de l’opération et a reconnu les efforts de la Serbie dans la contre le crime organisé, une condition importante d’adhésion de la Serbie à l’UE. La lutte contre la corruption et le crime organisé était l’un des thèmes des législatives qui ont lieu deux jours avant l’arrestation de Saric. La Serbie prouve ainsi sa motivation à remplir le parcours exigeant de l’adhésion européenne.

Chloé Fiancette

à lire sur Café Balkans : Serbia starts accession’s negociations with the EU (13/02/2014)

Advertisements