Géopolitique de l’Eurovision dans les Balkans

La Serbie, suivie par l’Albanie se sont classées dans le top 5 de la finale de l’Eurovision 2012.  Participants  enthousiastes de longue date de la compétition la plus kitch du petit écran, les Balkans en font un haut-lieu d’expression nationale.

Le 26 mai lors de la finale à Bakou, en Azerbaïdjan, les Balkans tout entier étaient suspendus à leur téléviseur.  Le concours de chanson est très populaire dans la région et les sélections comme les votes ravivent les passions. Cette année l’Eurovision a rassemblé Kosovars et Albanais pour soutenir la représentante de l’Albanie, Rona Nishliu. Le Kosovo n’est toujours pas reconnu par les Nations Unies, ce qui lui interdit la participation à l’Union Européenne de Radio-Télévision qui dirige l’Eurovision. Pour les Kosovars, la participation d’une fille du pays – Rona Nishliu est née à Mitrovica au Nord du Kosovo, même en tant que représentante de l’Albanie, est une manière d’exister et de se montrer sur la scène internationale. Les nouveaux Etats issus de la désintégration yougoslave cherchent dans l’Eurovision une existence nationale et politique. Le Monténégro a fait couler beaucoup d’encre en présentant aux demi-finales Rambo Amadeus, un chanteur connu pour ses textes satiriques. Son titre, Euro Neuro, présentait avec humour les nombreux clichés balkaniques et les rapports avec l’Union Européenne. Même si la chanson n’a pas dépassé les demi-finales, le Monténégro a montré que l’Eurovision peut être l’endroit rêvé pour promouvoir son pays et ses attraits avec humour.

Euro Neuro par Rambo Amadeus, chanson officielle du Monténégro à l’Eurovision 2012

Faire entendre les voix balkaniques

Cependant, l’Eurovision reflète aussi les tensions politiques. Ainsi, en 2006 le choix du représentant a déchiré la Serbie-Monténégro, deux mois avant le referendum sur l’indépendance du Monténégro. La victoire de Marija Serifovic pour la Serbie en 2007 au contraire, loin de diviser, a rassemblé la région. La chanteuse, issue de la lignée Rom de Kragujevac, a bénéficié du maximum de points accordés par la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, le Monténégro, la Macédoine et la Slovénie. Les scores élevés obtenus par les pays balkaniques en Suisse, en Allemagne et dans les pays nordiques montrent également l’importance des diasporas dans ces pays et leur attachement à leur terre d’origine. Le vote balkanique est une tradition à l’Eurovision, suscitant souvent des remarques amusées des commentateurs et spectateurs soulignant que la musique adoucit visiblement les moeurs.

Marion Dautry

Publicités