Les années 90 : Débauche Musicale ? – Partie 2

Alors que la musique folk renait à travers le turbo folk, les années 90 sont aussi caractérisées par la naissance d’une nouvelle culture musicale : le Diesel Power.

Afin d’éviter le turbo folk nationaliste et le chaos politique, la jeunesse se dote d’une musique aux sons électro répétitifs, tournant autour de sujets très peu politiques. Toujours composés d’une partie masculine-rap et d’une autre féminine-chantée, les textes portent sur l’amour : entre passion et tragédie et  le mode de vie libertin : fêtes, alcools, drogues et sexe. La musique Diesel accompagne toute une nouvelle sous-culture  animée par les mafieux et autres gangsters en jogging et sneakers avec une chaine en or autour du cou.

Dr Iggy – Oci Boje Duge :

“Docteur Iggy”, connu en tant que « dance musician » et sa chanson « Les yeux couleur arc-en-ciel » de 1995 sont les incontournables de toute soirée années 90 dans les Balkans. Les paroles rapportent l’histoire d’une rupture amoureuse, comme la grande majorité des chansons de cette époque. Le choix est restreint sachant que les autres faits à conter sont les horreurs des batailles.

Dr Iggy, ainsi que la plupart des chanteurs les plus connus des années 90, n’ont côtoyé la réussite que pendant ces années-là et ont disparu avec l’arrivée des années 2000.

Gru – Petak:

Dalibor Andonov, plus connu sous le nom de Gru (« Grou ») est un rappeur serbe dont la carrière est lancée avec les années 90. Ses clips sont provocants -les numéros des hotlines défilent- et ses textes sont assez « secs » voire vulgaires mais le contexte de l’époque le lui permet, et ces derniers sont même à l’origine de son succès. Avec « Petak » (Vendredi), « Bicu tu » (Je serai là) ou encore « Pizza Vegetariana », Gru fait partie des plus grandes références du Diesel Power. Au contraire de Dr Iggy, il a réussi sa conversion et continu sur le chemin de la musique provoc’ encore aujourd’hui avec « I dalje me zele » (Elles me désirent encore).

Moby Dick – Kralj Kokaina: 

Formé en 1992 comme une bande de six membres, l’arrivée de la voix féminine d’Ana Stanic bouleverse le groupe. Moby Dick devient alors en 1994 un duo. L’album de cette année se vend à plus de 200 000 exemplaires. C’est sur cet album que l’on retrouve aux côtés des grands hits Diesel comme « Brate Prijatelju » (Frère Ami) ou « Zar Nije Te Stid » (N’as-tu pas honte), la chanson « Kralj Kokaina » ou « Le Roi de la Cocaïne ». Avec ses paroles explicites : « Il ne t’a jamais eu comme moi, sa force et sa fierté reposent sur son revolver, il te remplit la tête et le nez de blanc alors que moi, je marche à travers le feu pour toi », la chanson est interdite sur plusieurs chaines de télévision et de radio. Cependant, elle reste la chanson la plus connue du groupe et « The » référence Diesel.

Andrea Sekularac

Publicités